• Mon avis personnel

    Pourquoi un bélier :

    Cette machine n'a pas besoin d'énergie extérieure . De ce fait , on peut l'installer sur un site privé d'électricité . L'installation est simple .La maintenance est réduite et peu coûteuse .Cette machine est faite pour des gens qui ont le sens "pratique" , respectueux de l'environnement , des personnes qui ont tout de même le site adapté à l'installation , mais , surtout , pour des personnes qui veulent se donner la peine de faire autre chose que d'appuyer sur un bouton et payer la facture !

    Ou l'installer  :

    C'est impératif, il faut un dénivelé ! pas question de l'installer sur un puits , un plan d'eau qui n'aurait pas de déversoir , un ruisseau , une rivière sans chute . ( un dénivelé )

    Hauteur de chute :

    La hauteur de chute va déterminer la hauteur de remontée de l'eau . La hauteur de remontée sera 10 fois la hauteur de chute , voir plus . La chute peut varier de 40 cm à 5/6 mètres de haut. Au dessus , c'est possible , mais le bélier devra être d'une très grande  robustesse .(  des béliers ont été installés avec 40 mètres de chute !! )

    Usure :

    La pièce qui va s'user le plus, c' est le clapet de choc . Ce clapet de choc s'ouvre et se ferme une fois par seconde . De plus , il va subir des chocs violents . Les clapets fabriqués avec des crépines de puits , clapets anti-retour du commerce , c'est bien , mais leur durée de vie est très courte . Il faudra faire preuve de professionnalisme , d'ingéniosité , pour fabriquer un clapet de choc performant et fiable !

    Le clapet de non retour s'ouvre et se ferme à la même cadence que le clapet de choc . Il va s'user lui aussi très vite . On peut trouver des solutions simples et peu coûteuses pour le fabriquer , ainsi , on pourra le remplacer souvent .

    Le corps du bélier devra être épais afin de résister aux chocs .

    La cloche , elle aussi est soumise à des contraintes mécaniques violentes , surtout si elle manque d'air à l'intérieur ! C'est pour cela que je conseille aux amateurs d'installer sur leur bélier une cloche à vessie ( type surpresseur )

    Le tuyau de batterie :

    Le tuyau de batterie doit être rigide, et de la même dimension que l'entrée du bélier(ou supérieure ) . Il doit être rectiligne et avoir une pente régulière . Pour éviter des calculs complexes , on lui donnera une longueur égale à 5 à 6 fois la hauteur de la chute .J'insiste sur la qualité et les conditions d'installation de ce tuyau , car , les performances et le bon fonctionnement d'un bélier sont directement dépendantes de cette partie du bélier . Je dis "partie du bélier" , car un bélier hydraulique fait partie d'un ensemble : tuyau de batterie et bélier ! sur tous les béliers que j'ai fabriqué , aidé à installer , les problèmes rencontrés venaient uniquement du tuyau de batterie . Les règles dictées par les "anciens" à ce sujet sont à respecter scrupuleusement !

    Le captage de l'eau :

    La source qui alimente le bélier doit avoir un débit suffisant , et il devra y avoir suffisamment d'eau au point de captage ,car, un bélier ne supporte pas une seule prise d'air ! Un filtre assez volumineux  ou un système de siphon (style bac dégraisseur ) devra être installé pour éviter que des impuretés passent dans le bélier .

    Le stockage :

    Un bélier n'est pas une pompe électrique équipée d'un pressostat qui coupe la pompe lorsqu'on ferme le robinet . Vous ne pouvez donc pas installer un robinet en bout du tuyau de refoulement . Il vous faut un petit château d'eau ( une cuve ) pour recueillir l'eau remontée par le bélier , et installé de façon définitive , car , si vous modifiez la hauteur de cette cuve de stockage vous serez obligé de refaire les réglages poids/ouverture du clapet de choc .

    Mise en garde :

    Il ne faut pas négliger l'aspect " violent " d'un bélier, sinon , on va droit à la casse de sa machine , j'en parle par expérience ! 

    Fixez correctement votre bélier sur un socle ( pierre , béton )

     

     Quelques chiffres :

    Pour installer un bélier quelques chiffres doivent être connus :

    le débit de la source ( en litres/minute )

    la hauteur de chute ( dénivelé entre le captage de l'eau et l'emplacement ou on va installer le bélier )

    la hauteur de refoulement ( dénivelé entre le bélier et le point de stockage de l'eau remontée )

    on va appliquer cette formule :   q= (hxQ) divisé par ( h+H ) multiplié par 0.70

    q=litres d'eau remontée par minute

    Q= débit de la source en litres par minute

    h= hauteur de chute 

    H= hauteur de refoulement

    Sur mon banc d'essai :       source = 15 litres/minute    hauteur de chute= 1,20 m   hauteur de refoulement=6m

    Donc : q= 1.2x15= 18   (hxq)

                      1,2+6=7,2  (h+H)

                      18:7,2=  2.5

                      2.5x0,70=  1,75  litres /minute(q)

                       1,75 x60x24 = 2520 litres/24 heures 

    Mon bélier réglé au maximum donne bien ce débit !

    le débit de la source va déterminer le modèle de bélier à installer :

    ( chiffres recueillis sur internet , non vérifiés)

    De 3 à 10 litres/mn     un bélier de 15/21

    De 6 à 20 litres/mn      un bélier  de 20/27

    De 15 à 35 litres/mn   un bélier de 26/34

    De 30 à 60 litres/mn   un bélier de 33/42

     

    QUELQUES MESURES ( effectués en 2014 ) avec des béliers 26/34 (1 pouce )

    bélier avec clapet vertical du commerce  : 1m08 de chute , 6m de remontée =1020 litres/24 heures

     

    bélier 2014 ( "Fidèle" ou "Zébulon" ) avec clapet "frontal" : 1m08 de chute , 6 mètres de remontée = 2200 litres/24 heures

    bélier 2014 ( "Fidèle") 1m08 de chute , 8,50 mètres de remontée = 2057 litres/24 heures

    bélier 2014 ( Fidèle ) 1,80 m de chute , 8,50 mètres de remontée = 3645 litres/24 heures

    bélier 2016 ( Robuste 6 ) 1m 08 de chute , 6,50 mètres de hauteur de refoulement = 2500  litres/ 24 heures 

    Mesures de la pression dans la cloche refoulement fermé , avec béliers 26/34 ,  et , toujours 1m08 de chute :

    bélier "Zébulon" : 4 bars

    bélier "Fidèle" : 3 bars

    Bélier "Bouboule" 7 bars

    Bélier "Miniboule" 8,5 bars

    Bélier du "bricoleur" avec clapet de choc fait à partir d'un clapet anti-retour type "York" : 10,5 bars

     

    ESSAIS BELIER ''DELTA'' ( 2015)

    Valeurs relevées pour 4 mètres de chute

     

     

     

     

     

    Si vous souhaitez voir des béliers originaux visitez les pages internet d'Amérique latine . tapez :

    bomba de ariete hidraulico

    L'Allemagne a aussi son mot à dire sur les béliers , tapez : hydraulischer widder ( options images )

     

     

    MONTAGE EN "BUTEE" et MONTAGE EN " REPARTITION " ( termes de Patrick Hadengue pour différencier les deux montages ci-dessous )

    Novembre 2014 :inspiré par les essais de Patrick Hadengue ( voir les liens ) Je fais l'essai suivant : inverser la disposition du clapet de choc et la cloche comme on peut le voir sur certains béliers .Sur la majorité des béliers , en partant de l'arrivée d'eau , on a d'abord la cloche puis derrière , le clapet de choc .

    .Installé dans les mêmes conditions (chute et hauteur de remontée ,réglage clapet de choc identique )Voici je que j'obtiens :

    Montage en buttée (montage cloche devant ,clapet de choc en bout du bélier ) : pour 1,10m de chute et 6,5 mètres de remontée : 1080 litres par 24 heures .

    Montage en répartition ( montage clapet devant , cloche en bout du bélier ) : 1309 litres par 24 heures ! soit 21% en plus !

    2 jours après : mon clapet anti-retour était dépourvu de ressort ( je l'avais enlevé ) j'ai remplacé ce clapet par un clapet neuf identique , mais , avec son ressort , et là je suis passé à 1600 litres /24 heures !! Mais , c'est pas tout ! En fermant la vanne de refoulement , le bélier à réussi à monter la cloche à 6 bars de pression !! Ce qui veut dire , que ce bélier ,avec 1m10 de chute seulement serait capable de remonter de l'eau à 60 mètres !! ( pas beaucoup sûrement !)

    Pourquoi ce deuxième montage  ( en répartition) montre autant d'écart  ? je ne peux l'expliquer pour l'instant , surtout , que j'avais toujours pensé que c'était le contraire !

    Mon avis personnel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Décembre 2014 :

    Je viens de fabriquer deux clapets de choc à boule . ( voir rubrique "mes béliers" ) installés en "répartition" sur deux nouveaux béliers : " Bouboule " et "Miniboule" . Toujours avec mes 1m10 de chute , j'ai obtenu 8,5 bars dans la cloche vanne de refoulement fermée . C'est énorme !! La quantité d'eau remontée n'a pas spectaculairement augmenté par rapport aux précédentes machines montées en répartition . Par rapport aux machines montées en butée on constate toujours une grosse différence comme expliqué ci-dessus .                                                                     Depuis ,  j'ai encore fait un meilleur "score" au niveau pression dans la cloche . J'ai obtenu 9 bars , puis 10,5 bars , avec toujours 1m10 de chute , et ceci avec un clapet de choc fabriqué avec un clapet anti-retour type ''York'' . Je pense donc que tout le monde peut arriver à de telles performances . Il n'y a pas de secret !!! Il faut juste être appliqué dans la fabrication du bélier et surtout son installation ( tuyau de batterie métallique ) 

    JANVIER 2015 :

    Le montage en "répartition" me donnant satisfaction sur les béliers à clapet "verticaux " j'ai réfléchi pour essayer d'adapter ce système aux clapets "frontaux " . J'ai fabriqué un bélier que j'ai nommé "Delta" ( voir rubrique : mes béliers ) On ne peut pas dire que ce montage soit vraiment en répartition , mais , sur le principe , il s'en approche . La différence au niveau  quantité d'eau remontée est supérieure , mais pas spectaculaire par rapport aux montages en "butée" que je faisais sur ce genre de bélier . Au niveau pression dans la cloche vanne de refoulement fermée , j'arrive à des performances respectables ( 10 bars avec 1m10 de chute )Jusqu'à présent j'obtenais ces pressions élevées seulement avec des clapets verticaux , mais avec des quantités d'eau remontées inférieures aux clapets "frontaux" .  Ce montage est donc le plus performant que j'ai réalisé jusqu'à présent , puisqu'il arrive aux très bonnes performances des clapets "verticaux " en matière de pression , et qu'il est supérieur en quantité d'eau remontée .

     

     MESURES EFFECTUEES EN JUIN 2015 AVEC ''ROBUSTE 3 ''(bélier en 26x34 ) :

    1m10 de chute  - 40 mètres de refoulement - 180 litres /24 h

    3 m de chute  - 40 mètres de refoulement - 1500 litres / 24 h

    3 m de chute - 26 mètres de refoulement - 2880 litres / 24 h