• Bélier pipe

                                                       LE BELIER " PIPE "

    Dans d'autres rubriques de ce blog je parle de Mr Regli ( retraité vivant en république Dominicaine ) qui m'a beaucoup aidé dans l'étude de mon bélier "Zébulon" et m'a donné beaucoup d'informations très utiles en ce qui concerne les béliers en général .Ce monsieur  me dit un jour qu'il avait une idée pour améliorer le rendement de ces machines . Il me soumet son idée , et je lui répond que je l'ai eu moi aussi ainsi que Mr Sage ( qui essaie un de mes béliers en Dordogne ) et que je ne croyais guère en l'efficacité du système . Il insiste , et se lance lui même dans la fabrication . De mon côté , je me décide enfin à en fabriquer un . Il s'agit de diriger le coup de bélier le plus directement possible vers la cloche en utilisant une "pipe" .Le travail terminé nous passons tous les deux aux essais ( j'ai quinze jours d'avance sur lui , normal , je suis outillé , et fabriquer un bélier en République Dominicaine relève du parcours du combattant tant les moyens en matériel sont réduits , donc , bravo Mr Regli !!)

    Je fabrique en parallèle un bélier simple que j'appelle le " bélier du bricoleur " . Je l'installe sur mon "banc d'essais " et fait des mesures :

    pour 1m10 de chute , 6 m de remontée j'obtiens 1020 litres / 24 h

    J'installe sur le corps du bélier "pipe " le clapet de non retour , la cloche , et le clapet de choc du "bélier du bricoleur " ne touche pas aux réglages et l'installe sur mon "banc d'essais " dans strictement les mêmes conditions . voici ce que j'obtiens :

    pour 1m10 de chute , 6 m de remontée = 1780 litres /24 h

    70 % de plus !!

    Très intéressant !! je vais maintenant tester le système avec un clapet de choc en façade .

    De son côté Mr Regli ne me donne pas encore de chiffres , mais , une vidéo . Il a installé une cloche transparente et l'on voit très bien la force du coup de bélier . Il essaie avec 1m70 de chute , et 10 mètres de remontée .

     Mr Regli vient de me prouver que son idée était bonne , et , je pense qu'il ne va pas en rester là et chercher à améliorer sa "trouvaille ", on peut même dire invention , car je n'ai jamais vu quelqu'un présenter ce système . ( affaire à suivre )

     

     

    Bélier "pipe"Bélier "pipe"Bélier "pipe"Bélier "pipe"

     

     

     

     

     

     

    Bélier " pipe " de Mr Regli               Détails du corps                                         principe

     

    Vidéo de Mr Regli essayant son bélier "pipe"

     

    Bélier "pipe"Bélier "pipe"Bélier "pipe"

     

     

     

     

     Bélier "pipe"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bélier "du bricoleur "                       Ma version du bélier "pipe "

     

     

    Ça y est , j'ai fabriqué un bélier "pipe" avec clapet frontal . C'est un échec !! Les performances sont inférieures à mes autres modèles ( big-ben par ex ) . J'abandonne la fabrication de ce genre de bélier . Je pense que Mr Regli de son côté arrivera à optimiser sa machine , et peut-être réussir là où j'ai échoué . L'aventure n'est pas terminée !!

    Depuis l'écriture des lignes ci-dessus Mr Regli m'a communiqué des chiffres , les voici : chute 183 cm
    hauteur de refoulement avec réservoir 830 cm
    et valeur obtenue dans ces conditions 15,2 litres / 10 minutes = 2188 litres / jour.

     

     

    Janvier 2015 :

    J'ai maintenant un peu mieux compris le fonctionnement du bélier , et surtout le phénomène de l'onde de choc . C'est la différence entre "montage en répartition et buttée " qui m'a ouvert les yeux ! ( voir rubrique ''mon avis personnel'' )

    Dans le cas du bélier pipe , malgré la bonne idée de la "pipe" on reste sur un montage en butée . L'onde choc se trouve toujours en conflit avec le flux du tuyau de batterie . Moins que dans un montage traditionnel en "butée" ce qui explique de meilleures performances qu'avec ce dernier , mais un rendement inférieur au montage en "répartition" . C'est pour cela que j'abandonne ce système , car il est plus compliqué à mettre en œuvre et , l'espace libre entre le corps et le cône est très réduit , ce qui représente un piège idéal pour des éventuelles impuretés présentes dans l'eau . Il y a , à mon avis un gros risque de colmatage du bélier !!